Les années 90 ont été l’âge d’or des boîtes de nuit. Aujourd’hui les fréquentations sont en baisse, car les jeunes font plus la fête chez eux (ou chez leurs parents). L’absence de transports publics et les restrictions sur l’alcool au volant ont poussé les discothèques à investir dans des moyens alternatifs de locomotions pour leurs clients moins nombreux. Les étudiants en journalisme Bastien Bruneau-Larche et Murilo Salviano sont sortis sur les rues du Trégor pour découvrir comment marchent le système de navettes.